Happée par le courant

Tout est gris. Tout est froid. J’ai tellement besoin de chaleur…

L’épuisement me ramène lentement vers les pronfondeurs, celles que je tente désespérement de fuir depuis plusieurs semaines. J’ai toujours prétendu être assez forte pour me débrouiller seule, mais ces temps-ci, je doute. Et si tout était plus simple à deux, en se supportant mutuellement ?

Cette indépendance dont je suis si fière, j’ai une envie brûlante de l’assassiner, de l’abandonner sur les rochers noirs.

Qui se ressemble...

3 réponses à Happée par le courant
  1. Fallen Angel Répondre

    enfin, une confirmation de ce que l’on (je) doute depuis tellement de temps… ;)

  2. Mymy Répondre

    Hum…
    peut-être que oui…
    peut-être que non…

    ….

  3. Fallen Angel Répondre

    mwaiiiiiis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus