Cartes sur table

Il ne me sert à rien de mentir à ce sujet. Je sais depuis longtemps quelle est la véritable cause de mes égarements. Parce que je l’ai déjà croisée par le passé et que je risque de la rencontrer encore à maintes reprises dans le futur si certaines choses ne changent pas.

C’est la solitude…

Ma chère solitude adorée, lorsqu’elle se prolonge pendant une trop longue période, crée un épais cocon autour de moi et je me retrouve rapidement prisonnière dans un piège qui se rétrécit autour de mes pensées. La seule façon de briser de façon définitive ces cloisons, c’est de sortir par ma propre volonté de mon terrier, le plus souvent possible, afin d’éviter qu’elles se reforment sur les ruines des anciennes.

Merde.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus