Certains jours où l’encre coule

Paper thoughts

Plusieurs heures en tête à tête avec moi-même depuis quelques temps. Je fais tout dans un état semi-méditatif, pendant que mon esprit divague (et fait d’immenses vagues) et s’échappe dans des sphères éloignées. Je philosophe, je formule des théories illogiques sur le sens de la vie et sur ce qui se passe dans la tête des Autres.

Les Autres, toujours les Autres, quand apprendrai-je à m’en détacher complètement, au lieu de m’y enchaîner à chaque fois que je prétends être libre et indépendante ?

Qui se ressemble...

Une réponse à Certains jours où l’encre coule
  1. Ali Baba Répondre

    Tiens, ça résonne étrangement familier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus