Le retour de la Dame Blanche

Même si l’hiver n’est pas ma saison favorite, avec ses froids mordants, ses pieds gelés et ses sentiers impraticables (à moins de « flotter » sur la neige trop molle), les premières neiges provoquent toujours en moi un petit émerveillement. Virginité, blancheur immaculée, c’est un manteau de lumière pure qui vient (enfin) illuminer une fin d’automne trop grise. Dans les champs, des squelettes de la vie estivale rapellent le profond sommeil dans lequel la terre est plongée pour encore plusieurs mois.

Malgré le fort vent, je suis donc sortie accueillir la douce blancheur. Entre les arbres, le silence est profond, hormi quelques rares oiseaux et des occasionnels beuglements d’ados. J’ai profité de la tranquillité fragile pour me plonger dans une profonde méditation et pour cueillir quelques morceaux glacés dans ma boîte à images. Je suis rentrée comme le vent et la neige revenaient à la charge, les doigts gelés, les joues rouges et le souffle court.

Qui se ressemble...

Une réponse à Le retour de la Dame Blanche
  1. VideGisresy Répondre

    I’d prefer reading your findings and comments in french, but my knowledge of your languange is far too week. I’ll certainly try to better that fact some day. As I don’t know anyting about the story from other sources, I cannot judge as to the correctness of your summary. From the pure tune of your post, I’ll conclude that it is as factual as is possible.
    I’m sure happy to see someone tackle the language barrier to inform about things going on in the french speaking sphere.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus