C’est un départ, it’s a go

Photographier les Cowboys sur scène devrait être considéré comme un sport dangereux.

C'est le Festival d'été !

Je me suis retrouvée coincée au milieu du trash, j’ai escaladé une barrière de sécurité, j’ai reçu deux pieds (de personnes différentes !) en pleine face, en plus de la bave et des bras de l’o*** de colon qui me gueulait dans les oreilles, je me suis fait attaquée de tout côté par les bodysurfeurs, sans compter la bière et les cigarettes… Et malgré tout j’ai souhaité mesurer 6’4″ afin de voir par-dessus les têtes des autres.

M’enfin, j’ai pris plusieurs clichés, beaucoup sont très nets et très bien zoomés (salutation à l’inconnu qui m’a parlé de mon zoom entre 2 chansons), j’ai gueulée comme une névrosée et j’ai dormi 4 heures la nuit dernière…

:boogie:

Ce soir, la dynamique Fanfare du Belgistan et Manu Chao !

Qui se ressemble...

2 réponses à C’est un départ, it’s a go
  1. un Last-voisin Répondre

    Wow, extrème, en effet.

    Au moin, il n’y a personne qui te soit arrivé pour te dire qu’il y avait un canard un peu plus loin ;)

  2. Bloui Répondre

    Ahahah ! Si ça avait été le cas, ça aurait gâché la soirée ! :lol:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus