Hey Manu Chao, sing something good to me

Deuxième soirée de festival. Malgré quelques douleurs aux jambes suite à la veille et un coup de fatigue qui m’est tombé dessus en fin d’après-midi, je me suis quand même rendue sur la rue St-Jean en début de soirée en quête de la Fanfare du Belgistan. Il est un peu tôt alors je vais me chercher un sandwich au Crac, me trouve un coin de trottoir pour grignoter, vais faire pipi au McDo (ben quoi ?), puis repart à la recherche des musiciens belges. Impossibles à trouver. Alors j’ai assisté à un débarquement extraterreste.

Aliens are landing 1 Aliens are landng 2

Ce sont Urbantropus, de Suisse. En voyant les photos de leur site, je me dis que j’aurais dû les regarder un peu plus longtemps, mais tant pis, ils sont là ce soir encore :oui:

Abandonnant le projet de trouver la Fanfare du Belgistan, je me dirige vers les Plaines, afin d’arriver avant la marée humaine et de pouvoir choisir ma place. Les turbulences de la veille encore en mémoire, j’avais pour projet d’observer la foule pendant la première partie, Grim Skunk, et de me placer en fonction du mushpit (c’est-à-dire en dehord !). Or, à ma plus grande surprise, le public de Grim Skunk est beaucoup plus civilisé que celui des Cowboys. Alors que techniquement ça devrait être le contraire ! Bref, les gens dansent, chantent, sautent sur place mais personne ne pousse les autres, personne ne se frappe,… après deux chansons j’étais convaincue et m’étais approchée le plus que je pouvais de la scène.

Grim Skunk

Enfin, après une longue attente…. Manu Chao ! Que dire de plus que WOW ! Déjà au départ, j’étais à l’avant donc je voyais bien, j’avais de l’espace pour respirer et faire bouger mes cheveux (expression © Moquettes Coquettes). Quant à la performance en tant que telle, les musiciens étaient déchaînés (ou « en feu » comme tout le monde dit tout le temps), les chansons s’enchaînaient à une vitesse folle et les rappels furent interminables, tant pis pour ceux qui sont partis avant. (Est-ce que je me trompe en disant qu’ils y a eu au moins 45 minutes de rappels ???) Au menu, beaucoup de pièces de Clandestino et Esperanza, tout plein de pièces de Mano Negra (y comprit Sidi H’Bibi, quel bonheur !!!), très peu de nouvelles pièces (malgré le disque qui arrivera cet automne), et un son propre au Radio Bemba Sound System. J’ai chanté, sautillé et dansé et je souhaite de tout coeur qu’on ne m’ait pas vu sur l’écran géant… :oops: Bref, un spectacle qui valait le 30$ du laisser-passer à lui tout seul (mais j’ai bon espoir que le tandem Rue Kétanou/Tryo de la semaine prochaine soit de force égal…).

Manu Chao

Manu Chao !

Ce soir : deuxième tentative pour la Fanfare du Belgistan et pour dessert, le plus beau, le plus grand, le plus élégant.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus