Démembrer le noir qui m’étouffe

Trop de temps seule avec moi-même.
Trop de temps pour réfléchir.
Pas assez de présences parmi ceux qui comptent à mes yeux.
Doutes profonds à propos de la nature des amitiés.
Mensonges et trahisons.
Coeurs qui éclatent.
Haine amère.
Noir broyé finement.
Larmes froides.
Rechute émotive.

Je boude l’être humain et reste invisible. Reste à voir si des gens tiennent assez à moi pour réussir à me trouver.

Qui se ressemble...

2 réponses à Démembrer le noir qui m’étouffe
  1. Alex Répondre

    Je suis pas sûr que ça fasse du bien faire ça. Pour l’avoir fait trop souvent. Si tu t’engloutis dans le marasme, tu te rends compte que c’est dur en sortir.

    Tu le cites toi-même: « Gardez votre visage dans le soleil et vous ne verrez pas les ombres. » Et merde aux menteurs et aux traîtres.

  2. korbeau Répondre

    Plusieurs personnes ont des points de vues différente. Certains disent que s’isoler pour mieux constater n’est pas nécessairement une bonne chose alors que d’autres diront le contraire. Mais pour ma part (et mon opinion vaut ce qu’elle vaut… t’en fais ce que tu veux…)

    mais quand j’ai fais un méga ménage dans ma vie, pas que j’ai mis du monde a l’épreuve mais disons que j’ai constaté que ceux à qui je tenais beaucoup n’était pas nécessairement ceux qui allait m’enrichir dans ma vie. Seulement quelques personnes sont resté de ce grand ménage dans ma vie. Y’a des gens qui entrent et d’autres qui sortent dans une vie pour plusieurs raisons. Après un ménage, on constate un vide et on en fait un deuil mais ceux qui reste, ceux que l’on voit qui ne partiront pas sont de ces amitiés qui valent de l’or et c’est à eux de s’accrocher.

    C’est la quête d’une vie que de s’entourer de gens qui ont de la valeur. Et quand c’est fait, là on peut « double-dipped » dans la salsa sans gêne :)

    Bless Be and Merry Part

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus