Premier tour de l’année dans l’entrée du Parc des Saules

Sur les deux rives de la rivières, des centaines d’oiseaux déclament leurs cris d’amour. Étrange tintamarre surréaliste qui fait vibrer l’air.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus