Collection hiver 2008

Avant d’entrer dans la baignoire, j’admire mes ecchymoses géantes :

  • * Sur la fesse gauche, aussi grosse que la paume de ma main, une tache bleu-rouge-violet-jaune, souvenir de ma pittoresque chute de jeudi dernier, alors que j’étais à un coin de rue du métro (j’étais rendue, snif). Quatre jours plus tard, c’est encore douloureux et je dois faire attention lorsque je me retourne sur le côté dans mon sommeil
  • * Sur le genou droit, tout frais de ce matin, une tache pâle qui prendra de belles teintes foncées d’ici demain. En voulant m’assoir à mon bureau tout en parlant à mes collègues, en ouvrant mon ordinateur et en faisant une liste mentale de mes tâches du matin, j’ai accroché le bord de la chaise et frappé violemment le bureau.

Morale de l’histoire : l’hiver sera dur, jouez prudemment.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus