Ma nuit blanche, un résumé rapide

La nuit dernière avait lieu la traditionnelle Nuit blanche du festival Montréal en lumière, une première expérience pour la « encore nouvelle » montréalaise que je suis, bien que j’ai souvent écouté certains concerts retransmis en direct sur la Première Chaîne de Radio-Canada, surtout à l’époque où j’habitais encore chez mes parents.

Bref, une nuit complète d’activités et expositions intérieures et extérieures, trop de choix pour une seule nuit, j’avais sélectionné rapidement des activités il y a quelques semaines, mais avant même d’être partie, mon programme a été charcuté, par ma propriétaire qui a placé une visite de mon logement en début de soirée. Et finalement, cette visite s’est avérée être les premiers visiteurs qui revenaient signer le bail. Considérant que j’ai signé mon propre bail dans le Tim Horton du coin, j’ai été plutôt insultée qu’elle débarque chez moi un samedi soir plutôt que faire la même chose.

M’enfin, liste rapide, parce que je n’ai pas envie de m’éterniser :

Au Vieux-Port

Premier arrêt au Vieux-Port, pour les activités d’ouverture mais aussi parce qu’on y promettait beaucoup d’activités. Constatations : beaucoup trop de gens, beaucoup trop énervés, un spectacle de discothèque (avec entre autre un remix dance d’une chanson de Jorane, mes dents en ont grincé), pas trop ma tasse de thé, mais comme mon activité suivante était tout près et dans plus d’une heure, je suis restée sur les lieux, à essayer de prendre quelques photos avec mes doigts trop gelés (car même avec des mitaines, c’était föking froid !) Après les feux d’artifices, n’en pouvant plus, je me suis dirigée dans la chaleur du métro pour attendre l’activité suivante.

Art dans le métro

Un rally passionnant où un guide nous a fait découvrir l’histoire des oeuvres d’art du métro de Montréal, avec visite détaillée de 3 stations (Champs-de-Mars, Berri-UQAM et McGill). Assez passionnant pour que je ne vois plus jamais ces 3 endroits de la même façon, assez inspirant pour un projet que j’ai déjà débuté il y a quelque temps, mais long, looooong. Deux heures pour visiter des stations pratiquement voisines, assez d’informations pour que ma tête explose. L’agence responsable de la visite offre habituellement un circuit de 20 stations, je me dit qu’il faut sans doute y consacrer 2 jours complet x_x

Pause

Déjà 23hres, j’avais prévu seulement une heure pour la visite du métro, mais je n’ai pas envie de m’arrêter maintenant. Je me dirige vers Juliette et Chocolat pour une pause gourmande, mais la file trop longue me fait changer d’idée. J’ai froid et besoin d’énergie le plus rapidement possible. La Brûlerie St-Denis vient de fermer ses portes, je me contente d’un moka au Second Cup et d’un biscuit-pas-bon qui traîne encore presque en entier dans mon sac. Déception.

Art souterrain

Direction Place-des-Arts, d’où je débute le parcours des souterrains de la ville, pour visiter les nombreuses installation artistiques installées toute la nuit. Un parcours facile à suivre, avec des flèches partout, heureusement car certains tunnels étaient visités par moi pour la première fois et j’ai un talent inné pour tourner en rond sous la ville à la recherche d’une sortie (c’en est parfois ridicule). Beaucoup de choses intéressantes, beaucoup d’étranges, une variété incroyable : photos, projections vidéos, danses, installations insolites, j’ai même vu une femme à barbe. Partout des coussins et des divans, des gens assis qui relaxent en fixant les murs, d’autres qui font des photos expérimentales, plusieurs corridors m’ont fait pensé à l’exposition sur Andy Warhol que j’ai visité en novembre dernier. Je suis remontée à la surface quelques corridors avant la fin, station Bonnaventure, pour la dernière étape de ma nuit.

Le ciel de Galilée

Dernier arrêt au Planétarium, pour le festival de l’attente. Une bonne demie-heure à l’extérieur, un autre 45 minutes à l’intérieur, pour finalement s’assoir confortablement, la tête en l’air, et regarder des explications rapides de qu’on peut voir dans le ciel ce mois-ci et du ciel tel que vu par Galilée il y a 400 ans. Sortie les yeux petits, avec l’envie d’aller passer le reste de la nuit couchée dans un champs loin de toute source lumineuse et divaguer sur les constellations (la geekette que je suis possède d’ailleurs un cherche-étoile, l’ami des nuits chaudes de l’été). J’ai accès gratuitement au Planétarium en novembre, je vais en profiter pour y retourner et revoir la version longue de cette présentation.

Enfin dans le lit

Retour à la maison à 3 heures du matin (vive le métro ouvert toute la nuit !). Au lit immédiatement, le dos, les épaules et les jambes en compote, mais incapable de dormir parce que :

  • – Le café but 4 heures avant fait encore effet
  • – Le café fini par me donner (très) mal au ventre
  • – J’ai la tête trop pleine d’informations/émotions/idées, positives et négatives, et je n’arrive par à faire taire tout ce qui me traverse l’esprit (à cause du café)
  • – Le mal d’oreille de Ludo refait surface, je passe donc de longues minutes à lui masser l’oreille d’une main, mon ventre de l’autre
  • – J’ai froid. Trop froid. Et je n’arrive pas à me réchauffer
  • – Finalement, après avoir dormi environ 2 heures, la voisine me réveille avec son bruit habituel

Bref, aujourd’hui je suis fatiguée et un peu de mauvais poil, donc je reste en boule sur mon divan, à contempler la lourdeur du silence.

Quant à mes photos de la nuit dernière, elles arriveront au compte-goutte, lorsque je prendrai le temps de classer tout ça, sur mon compte Flickr. Avis aux intéressés.

Qui se ressemble...

2 réponses à Ma nuit blanche, un résumé rapide
  1. Une Fille & La Toile Répondre

    Je suis intéressée. Moi hier je l’ai loupé, parce que le mal de dos qui me poursuit depuis quelques jours me paralysait… Saleté.

  2. Mymy Répondre

    Dommage ! Dans mon cas c’est aujourd’hui que ça fait mal, rien de mieux qu’une nuit blanche pour nous rappeler notre âge :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus