Première journée de juillet, deuxième de festival

Puisque je ne travaillais pas en ce chaud mercredi, j’avais prévu de passer l’après-midi au festival, retourner souper à la maison, puis aller voir un dernier spectacle en fin de soirée. Question d’être bien reposée le lendemain au travail, genre.

Gadji-Gadjo (http://www.myspace.com/gadjigadjo)

Savant mélange de musique tzigane d’Europe de l’est et de musique traditionnelle aux racines québécoises, j’ai découvert ce groupe avec leur premier album en 2005. Lorsque j’ai su qu’ils jouaient tout plein de fois cette semaine au fijm, je devais aller les voir plus d’une fois. J’ai donc commencé leur série de prestations avec 2 spectacles de suite.

Gadji-Gadjo 15Gadji-Gadjo 14

J’oserais dire que s’ils sont excellent sur disque, ils sont encore meilleur sur scène. Des enchaînements rapides, une parfaite synchronisation, l’expérience d’un groupe qui roule sa bosse depuis déjà un moment. Et comble de bonheur, ils ont compris comment offrir plusieurs prestations à un public : en ne jouant pas toujours la même chose. Ce sont 2 spectacles différents que j’ai vu, avec 2 foules légèrement différentes mais tout aussi ravie que moi.

Gadji-Gadjo 11

Pour vous convaincre de leur talent, voici leur hommage au métal (version tziganne) : Allegro Diabolico. J’adore :)

The Pappy Hour Big Band (http://pappyhourbigband.com/)

Peu de chose à dire sur ce big band sinon qu’un ami y joue et que les prestation était parfaitement située entre les deux performances de Gadji-Gadjo. C’est donc assise dans un peu d’ombre que j’ai écouté une heure de cuivres et percussions latines, en tapant du pied et en buvant la slush rouge la plus chimique à laquelle j’ai goûté de ma vie (beurk).

Creature (http://www.myspace.com/creaturecreature)

En théorie, la description de ce groupe montréalais est très alléchante : un disco-punk mélangeant les influences de Prince et des B-52’s.

Creature - 7Creature - 15

En pratique, je n’avais pas l’intention de rester jusqu’à la fin, mais je n’ai pas pu quitter lorsque j’ai entendu leur musique. Le groupe est une véritable tornade sur scène et ils ont réussit à envouter et faire danser la foule après quelques secondes à peine. Sur scène, le groupe est plus punk que disco, avec un son bien pesant et une énergie explosive. Mais les mélodies gardent leur côté dansant et ils ont définitivement gagné mon coeur.

Creature - 13
Creature - 6

À venir : de la pluie et Florence K

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus