Chère Bet.E

(http://bet-emusic.com/)

Vendredi, 10 juillet.

Voix féminine de l’ancien duo Bet.E & Stef (duo qu’elle refuse de nommer, l’appelant simplement « son dernier groupe »), Bet.E a donné beaucoup de concerts aux quatre coins du monde. C’est sans doute ce succès qui a justifié qu’après son premier album solo elle se retrouve déjà à chanter sur la plus grande scène du festival. Était-ce le meilleur endroit ? Probablement pas. Bien que la foule ait été plutôt nombreuse (mais beaucoup moins que pour Patrick Watson ou même Florence K), le style de musique, majoritairement des bossa nova plutôt tranquilles, aurait été plus apprécié sur une scène plus petite, plus intime, quitte à jouer 2 soirs de suite.

Bet.E - 9

Bien que tranquille (très tranquille), côté interprétation il n’y a pas grand chose à reprocher. La qualité instrumentale a été présente, la foule se dandinait un peu et tapait des mains, mais nous sommes loin d’une performance inoubliable. Ça revenait à écouter l’album, mais avec un peu d’éclairage coloré.

Bet.E - 2Bet.E - 4
Bet.E - 5

Là où le spectacle rate son coup, c’est avec la présence de la chanteuse. Peut-on mettre ça sur le stress de donner des premiers spectacles en solo devant une grande foule ou sur l’arrogance de se voir dérouler le tapis rouge au festival de jazz ? Je préfère penser que c’est du stress. Mais peu importe, Bet.E ne semblait pas… naturelle. Ses sourires semblaient forcés, ses interventions était longues, un peu hors sujet et maladroites, si bien que c’était presque un soulagement lorsqu’elle recommençait à chanter.

Bref, une soirée où nous avions beaucoup d’attentes mais qui nous a laissé un arrière-goût un peu amer.

À venir : une dernière soirée, avec le Hot Club de ma Rue.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus