2013 en musique

Parce que la dernière année a été riche en sorties et découvertes musicales, voici les disques que j’ai préférés, l’ordre variant selon l’humeur du moment.

Les Soeurs Boulay - Le Poids des ConfettisLes Soeurs Boulay – Le poids des confettis

Gagnantes de l’édition 2012 des Francouvertes, ces 2 soeurs de la Gaspésie (qui ont plus de liens de parenté avec Gerry Boulet qu’avec Isabelle Boulay) ont choisit Philippe B pour réalisé leur premier album. Le résultat donne une musique aux arrangements harmonieux mais qui respecte la simplicité des compositions. Un album à aimer pour la beauté des textes et la belle complémentarité des voix.

Klô Pelgag - L'alchimie des monstresKlô Pelgag – L’alchimie des monstres

Après la parution d’un EP assez intéressant en 2012, le premier album de la jeune musicienne était très attendu. Et il n’a pas déçu. Des textes colorés, des arrangements magnifiques qui ajoutent une touche de musique de chambre et baroque. À écouter pour embellir une journée terne. Et il faut absolument voir la demoiselle sur scène, pour une prestation musicale solide, agrémentée d’accessoires divers et d’un étrange humour. Parmi mes spectacles préférés de l’année.

Pierre Lapointe - Punkt + Les CallasPierre Lapointe – Punkt / Les Callas

Magnifique doublé de Pierre Lapointe. D’un côté, Punkt, aux sons colorés avec des airs d’années 80. De l’autre, Les Callas, plus intime et dénudé. Dans les deux cas, des textes touchants et sombres, qui rappellent la magnifique Forêt des Mal-Aimés.

Keith Kouna - Le voyage d'hiverKeith Kouna – Le Voyage d’hiver

La version Deluxe et électronique est parue en décembre. Le cd normal sortira en février. Cet album aurait donc pu être considéré comme un album de 2014 mais il ne mérite pas d’attendre jusqu’à l’an prochain. Le concept : Winterreise de Franz Schubert dont les 24 textes ont été réécrits par Keith Kouna. Un album beau et froid, à écouter en regardant la neige tomber.

Alex Nevsky - Himalaya mon amourAlex Nevsky – Himalaya mon amour

Pour la poésie de Nevsky. Pour les mélodies parfois douces, d’autres fois dansantes. Et parce qu’après autant d’albums mélancoliques, il faut bien un peu de joie.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus