Ces bandes dessinées qu’on lit (aussi) avec les yeux

Depuis mon enfance, j’aime les bandes dessinées. Je possède bien entendu une jolie collection des classiques (Astérix, Mafalda, Peanuts,…) et des auteurs plus modernes (Michel Rabagliati, Boulet, Guy Delisle,…). Mais j’ai aussi plusieurs albums dont le travail d’illustration est aussi intéressant que l’écriture. Voici donc un mini top 5 de bandes dessinés que je lis les yeux grands ouverts.

Craig Thompson – Habibi

HabibiDans un lieu et à une époque qui ne sont pas tout à fait précis, Habibi raconte l’histoire de 2 enfants échappés de la vente aux esclaves, cachés dans le désert. À travers les contes et les récits religieux, Habibi raconte l’amour, celui qui est plus fort que tout.

C’est la calligraphie arabe qui a servi d’inspiration à Craig Thompson pour cette oeuvre magnifique. Entièrement illustrée à l’encre noire, avec énormément de détails dans les illustration, les traits et les mises en pages variées valent le coup d’oeil. Je m’étais promis de savourer lentement la brique (671 pages !) mais je n’ai pas pu m’empêcher de la dévorer et depuis, je feuillète encore régulièrement l’ouvrage.

Vera Brosgol – Anya’ Ghost

AnyasGhostAnya est une adolescente américaine, fille d’immigrants russes et mal dans sa peau (une ado, quoi !). Suite à un chute dans un puit abandonné, elle rencontre le fantôme d’Emily, assassinée depuis plusieurs années.

Bien que l’histoire soit destinée à un public adolescent, on y retrouve le style habituel de l’illustratrice Vera Brosgol (que j’aime beaucoup !), qui a également travaillé sur différents films d’animation, dont Coraline et ParaNorman. L’histoire au complet se déroule dans des teintes de bleu-violet, ce qui donne un bel aspect homogène à l’album (et une jolie couleur fantomatique).

Zviane – Apnée et Les Deuxièmes

Zviane-ApneeZviane-DeuxiemesUne dépression dans Apnée, deux amants dans un chalet retiré pour quelques jours dans Les Deuxièmes.

Malgré les traits épurés (mais précis), les oeuvres de Zviane ont cette qualité de savoir illustrer les sons. Que ce soit un silence lourd qui pèse sur sur les personnages ou un concerto de piano, les albums de Zviane se parcourent avec les yeux (pour la qualité des dessins) mais aussi avec les oreilles.

Thierry Gloris et Jacques Lamontagne – Aspic, détectives de l’étrange

Couv_106897Dans un Paris fictif du XIXe siècle, l’enquêteur Auguste Dupin et son assistante Flora Vernet (une femme diplômée !), enquêtent sur la disparition mystérieuse d’une médium. Ainsi commence le premier volume, qui sera le début d’une série d’aventures paranormales (qui j’espère sera longue). Chaque histoire est présentée en 2 tomes, le volume 3 paru récemment est donc le premier volet d’une 2e aventure.

J’ai découvert le style de l’illustrateur Jacques Lamontagne il y a déjà plusieurs années, grâce aux magnifiques couverture qu’il avait illustré pour la Tapisserie de Fionavar. Son souci du détail, le caractère de ses personnages et le choix des couleurs sont parmi les éléments que j’aime dans ses images.

Olivier Bocquet et Julie Rocheleau – La colère de Fantômas

La Colère de Fantômas - Tome 1La Colère de Fantômas - Tome 2Paris, 1911. Le célèbre criminel Fantômas scème la terreur parmi les citoyens et la panique chez les policiers qui tentent en vain de le coincer.

Julie Rocheleau est aussi une illustratrice dont je suis le travail depuis longtemps. Ayant débuter dans l’animation et l’illustration, son style unique utilise les traits multiples et les couleurs, donnant une texture riche aux images. Ce style, combiné à des personnages aux personnalités variées, est parfaitement approprié à la bande dessinée.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus