Dans les fourneaux – hiver 2017

Qu’est-ce qu’on mange ?

Du pain d’épices ! Douceur hivernale par excellence, ces biscuits aromatisés avec de la mélasse et diverses épices (gingembre, cannelle, clous de girofle, muscade,…) sont parfaits après une journée difficile. En plus des traditionnels biscuits (en forme d’animaux chez moi car ce sont les seuls emporte-pièces que je possède), j’aime beaucoup les 2 variantes suivantes :

  • Granola au pain d’épice (Minimalist Baker), pour changer de l’habituel granola au sirop d’érable
  • Gruau au pain d’épice. Ce dernier est une variante du gruau cannelle et raisins de But My Family Would Never Go Vegan, dont je parle ci-dessous. Plutôt qu’utiliser seulement de la cannelle, je modifie le mélange d’épices.

Qu’est-ce qu’on boit ?

Du romarin ! Même si il ne pousse pas bien dans les climats froids, le romarin est souvent associé à l’hiver, probablement à cause de sa saveur camphrée, chaude et réconfortante qui rappelle légèrement les conifères. En plus de la simple infusion thym-romarin, 2 recettes reviennent souvent dans ma tasse :

Qu’est-ce qu’on bouquine ?

Deux auteures dont j’apprécie beaucoup les recettes, Isa Chandra et Kristy Turner, ont publié un nouvel ouvrage en novembre. Ces 2 livres ont donc servi a cuisiné beaucoup de mes repas dernièrement.

Dans le milieu végétalien, Isa Chandra Moskowitz n’a plus besoin de présentation. Auteure de plusieurs succès dont le célèbre Veganomicon, Isa Does it et Vegan with a Vengeance, ses recettes sont écrites avec une touche d’humour et des références à la culture punk-rock. La création de 2 restaurants aux états-unis l’a occupée pendant les dernières années mais elle est de retour avec le plus gros livre de recettes de ma collection personnelle : The Superfun Times Vegan Holiday Cookbook. Presque 450 pages, avec les plus importantes fêtes du calendrier, que ce soit les fêtes religieuses juives ou chrétiennes ou les fêtes plus traditionnelles, comme le nouvel an ou le 4 juillet. En plus d’inspirer pour les repas de ces événements, c’est aussi une belle façon d’adapter sa cuisine au calendrier ou juste de bien manger en découvrant parfois des traditions qui nous sont moins familières.

Un peu moins connue, Kristy Turner gagne tranquillement sa popularité. Son premier livre, But I Could Never Go Vegan, utilisait des arguments populaire comme « Je ne pourrais pas abandonner le fromage » pour lister des recettes prouvant le contraire. Je m’étais procuré le livre parce que les recettes avaient l’air complètement décadente et je n’avais pas eu tort. Pour son 2e tome, la blogueuse a utiliser le même concept, avec le titre « But My Family Would Never Eat Vegan ». Le même type d’argument, mais cette fois pour convaincre son entourage que la nourriture végane est délicieuse. Quelques exemples de chapitres (traductions libres) : Je n’ai pas de temps de cuisiner des repas compliqués pour ma famille, Mes enfants trouvent la bouffe végane bizarre, Ma soeur croit que c’est de la bouffe d’hippies, Mon ado ne veut pas que ses amis le jugent,… Pour chaque argument, une poignée de recettes pour le contredire. Un autre succès pour l’inspiration (aveu : je n’ai pas fait goûté beaucoup de ces recettes à ma famille pour l’instant, je les garde pour moi !)

Qu’est-ce qu’on partage ?

Les couvertures du Chickpea Magazine sont toujours magnifiques, combinant aliments et couleurs de saison. Le dernier numéro, pour l’hiver 2017, ne fait pas exception, avec une palette de couleur que j’ai amoureusement baptisé « langue collée sur le poteau ». Sérieusement, ces teintes froides et ce rouge pétant sont d’une grande beauté et je me permet toujours d’harceler mes amis omnivores avec ce dernier.

En plus de sa page couverture, ce magazine est toujours plein à craqué de recettes délicieuses, cosmétiques maison et textes inspirants. L’abonnement à la version papier peut sembler dispendieux, mais il y a aussi une version digitale qui ne coûte pas très cher et qui est livrée avant la version papier.

Quoi d’autre ?

Trouvé par hasard sur Instagram, le défi #vegancookalong réuni un groupe de personnes qui chaque mois cuisinent ensemble les recettes d’un livre précis. Puisque le livre du mois de janvier était le dernier ouvrage de Kristy Turner, j’en ai profité pour le parcourir en profondeur et tester plusieurs recettes.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus