Turbiner le sorbet, derniers coups de coeurs

Sorbet maison

Cette couleur…

Il y a déjà quelques années, j’ai investi dans une sorbetière, afin d’investir moins d’argent dans les sorbets artisanaux (si bons !) et dans la crème glacée de noix de coco. Malheureusement, la discipline n’est pas toujours présente, ce qui me laisse souvent avec un congélateur vide. Dernièrement, j’essaie d’ajouter quelques fruits supplémentaires dans mes sacs de courses et je fouille le web à la recherche de recettes originale (même si la traditionnelle purée de fruits + sirop sucré est toujours un classique).

Voici donc quelques-uns de mes derniers essais, en espérant qu’ils vous inspirent autant que moi.

Hibiscus et agrumes

J’adore les fleurs d’hibiscus dans les limonades et les chia fresca, elles donnent un goût acidulé et une magnifique couleur rose fushia ! J’ai donc cherché un équivalent en sorbet et je n’ai pas été déçue. Sirop d’hibiscus (fleurs d’hibiscus, sucre et eau), jus et zeste d’orange un peu de jus de citron et une cuillère de vodka (pour la texture). La couleur est magnifique et le goût simplement parfait.

Pêches et bourbon

La plupart des sorbets utilisent un peu de vodka pour empêcher une congélation complète. Cette recette utilise plutôt du bourbon, dont le goût se marie parfaitement avec celui des pêches très mûres. La recette parfait pour ce moment de l’été où les pêches de l’Ontario abondent.

Groseilles

L’été, quand la production de petits fruits locaux est à son sommet chez les marchands, j’achète toujours un peu trop, en me disant qu’au pire que peux les congeler pour l’hiver. C’est ainsi que je me suis retrouvée avec une grosse quantité de groseilles. J’ai décidé d’en faire un sorbet, et après quelques recherches, j’ai arrêté mon choix sur la recette de Diplomatic Kitchen. Combinant les groseilles et le vin rouge, ce délicieux sorbet a aussi une magnifique couleur rouge foncé.

Griottes (cerises aigres)

Bien que les cerises Bing, plus grosses et plus sucrées, soient plus populaires sur le marché, le griottes sont plus adaptées au climat québécois, il est donc plus facile d’en trouver des locales. J’ai arrêté mon choix sur le granité de Martha Stewart, combinant cerises, sucre et vinaigre balsamique, que j’ai passé à la sorbetière.

Base de crème glacée

Ma nouvelle base de crème glacée préférée provient du livre Les Desserts de Crudessence : du lait de noix (amandes, noix de grenoble, pistache, etc), des noix de cajou pour le côté crémeux, un peu de lécithine de soya ou tournesol pour épaissir, un peu de sirop d’érable pour sucrer, une pincée de sel et les saveurs de notre choix. Le livre contient les recettes de crème glacée à la pistache, au chocolat et à l’érable mais il est facile d’adapter la base à d’autres saveurs.

Bonus : crème molle sans sorbetière

Nouvelle recette à la mode sur les sites de recettes, la crème molle maison a l’avantage de demander très peu d’ingrédients et ne nécessite pas de sorbetière. Il suffit de congeler dans des bacs à glaçons une boîte de lait de coco (légèrement sucrée avec du sirop d’érable) puis passer ce dernier au mélangeur avec une purée de fruits. Le résultat n’aura pas le joli tourbillon des cornets traditionnels mais sera tout autant délicieux. Mon premier essai fut cette crème molle à la rhubarbe de Golubka Kitchen et ce fut un gros coup de coeur, le goût acidulé de la rhubarbe mélangé au lait de coco me faisant légèrement penser à un yogourt glacé.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus