Pêle-mêle en ultra violet

Bien que j’adore écrire des articles thématiques parlant d’art, de nourriture ou de trucs pour changer le monde, j’ai également des petits faits divers qui s’accumulent sans être assez importants pour avoir leur propre texte. J’ai donc décidé, à l’occasion, de publier un petit condensé de ces bouts de vie, pour la prospérité.

En violet

Pantone a déclaré que la couleur tendance de l’année 2018 sera Ultra Violet. Malheureusement, ils sont 1 an en retard dans leurs prédictions vu la quantité d’objets violacés de la dernière année. La preuve se trouve dans la liste de mes albums achetés en 2017, où les violets et roses ont une présence assez remarquée :

2017 la violette

Du punk au pop, en passant par le rock, la dernière année avait des teintes violacées

Fun fact : j’avais créé cette liste, appelée 2017 la violette, avant l’annonce de Pantone.

Parlant d’écoutes, en plus des pochettes aux teintes assorties, les derniers mois ont été ponctués de plusieurs nouveaux coups de coeur. Pour n’en nommer que quelques-uns, les derniers albums de Pierre Lapointe (à la mélancolie parfaite), Keith Kouna (aux sons punk de ruelle), Laura Sauvage et Mara Tremblay (qui rockent toutes les deux) ont joué en boucle dans mes oreilles dernièrement.

Histoires de filles et de sorcières

Ma bibliothèque s’est enrichie récemment de plusieurs lectures ayant pour thème l’écoféministe. Ça a commencé avec Rêver l’obscur de Starhawk (traduction de Dreaming the Dark), écrit au début des années 80 et malheureusement toujours autant d’actualité, alors que les projets de pipelines, gaz de schiste, port méthanier dans une pouponnière de bélugas (!!) et autres projets destructeurs font encore trop souvent l’actualité. Ce livre m’a permi de découvrir la collection Sorcières de la maison d’édition Cambouraski et je me suis ensuite procuré Reclaim, un recueil de textes dans la même collection. Par la suite, j’ai naturellement ajouter l’équivalent québécois, soit le collectif Faire partie du monde. J’avoue ne pas encore avoir terminé tous les textes, mais il s’agit d’un sujet qui me fait beaucoup réfléchir depuis quelques temps et qui influence plusieurs de mes décisions.

Lectures écoféministes

Ma modeste collection de lectures sur l’écoféminisme, dont 2 recueils remplis de réflexions intéressantes

Une autre lecture féminine qui m’a beaucoup touché récemment, la bd Betty Boob de Véro Cazot et Julie Rocheleau. Suite à un cancer, Betty perd son sein, son emploi et son amoureux. Cette histoire muette au style burlesque mise sur la différence des corps et est aussi drôle que touchante. Le genre de livre qu’on dévore en une seule soirée.

Moments imagés

Entre 2 chutes de grosse neige blanche, mes yeux découvrent des beautés aux 4 coins de la toile. Je mentionne mes coups de coeurs artistiques à chaque mois (je suis d’ailleurs assez fière d’avoir pu garder un rythme presque sans faute jusqu’à maintenant !).

Je me promène en images dans l’espace, via la NASA, dont la sonde Juno a envoyé de magnifiques images de Jupiter, mais aussi aux 4 coins du monde, grâce aux reportages du National Geographic, un mélange constant de beauté et de tristesse. L’institution vient d’ailleurs de publier un résumé de la dernière année en images, à voir pour faire un tour rapide d’une année chargée en événements et découvertes.

Pause détente

J’ai l’impression que ce fut le cas de beaucoup de personnes, mais mes derniers mois ont été particulièrement chargés et stressants. Ils m’ont permis d’améliorer ma routine de relaxation, afin de décrocher et dormir sans s’inquiéter. Je commence en début de soirée par un 15-20 minutes de yoga, afin de relaxer mes muscles des diverses tensions accumulées au cours de la journée. Ensuite, au moins une heure avant d’aller au lit, je ferme tous les écrans. Je commence par une courte méditation de 10 minutes (j’ai découvert l’application Calm l’an dernier et je l’utilise tous les jours – oui, j’ai dit que je fermais les écran mais l’iPod est une courte exception ici). Ensuite, je m’installe sur le sofa avec une grosse couverture et je plonge dans un roman, une bd ou quelques contes des Frères Grimm.

Et lorsque la journée a été particulièrement difficile, je m’offre un bain bien chaud, parfumé aux épices ou avec quelques gouttes d’huiles essentielles.

Coups de crayons et le doigt sur le déclencheur

Je suis toujours un peu découragée lorsque je regarde mon site Sugarplum : bientôt 5 ans sans avoir complété un dessin ! Heureusement, j’ai plusieurs projets sur la table qui avancent lentement mais sûrement, dont mon premier fan art que je garde secret pour l’instant mais j’espère bien le réussir. Je compte bien avoir du nouveau matériel d’ici les prochains mois.

Dessin en cours

Ce dessin est sur ma table depuis une éternité. Le Bristol est presque saturé de couleurs, mais le résultat devrait en valoir la peine.

Heureusement c’est l’inverse pour Essentiae, mon site de photos où j’ajoute des nouvelles images presque toutes les semaines. Il faut dire que j’ai tellement de matériel en réserve que mon disque dur externe est plein d’images à traiter. C’est presque une bonne nouvelle que je n’ai pas pu faire de photo dans les derniers mois, car j’ai ainsi pu libérer un peu d’espace. Les prochains mois seront dédiés à capturer plus d’images et à continuer la refonte du site, refonte où plusieurs détails ne me plaisent pas encore.

Je vais garder ce pêle-mêle assez court, car j’aimerais le refaire souvent. Je vais d’ailleurs garder mon cahier de notes à portée de la main pour recueillir des nouveaux coups de coeur rapidement (tiens, peut-être que l’amour des carnets et de l’encre en fera partie !)

Qui se ressemble...

2 réponses à Pêle-mêle en ultra violet
  1. kReEsTaL Répondre

    Trop super, ce billet ! Et je ne dis pas ça QUE parce qu’il y a plein de mauve au début… ! Je me rends compte que je ne connais pas tes dessins, je suis scandalisée ! En tout cas celui dont tu postes un aperçu a l’air excessivement joli, j’ai hâte que tu le publies en entier. J’ai le bouquin de Starhawk sur ma wishlist depuis un bout de temps, mais hélas il semble épuisé… Je dois dire que la collection « Sorcières » est vraiment passionnante. J’aimerais suivre les nouvelles publications mais hélas la maison d’édition ne semble être présente sur aucun réseau social, du coup ça complique un peu la tâche.

    • Mymy Répondre

      Très heureuse que tu aimes, surtout que j’ai déjà plusieurs idées pour le prochain (qui ne contiendra probablement pas de couleurs, sauf si je réussi enfin à terminer un dessin).

      Pour Starhawk, j’ai dû me résoudre à le commander en ligne sur une grande chaîne canadienne (anglophone, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils avaient encore une copie du livre en français). Je suis d’accord que le site de la maison d’édition n’est pas évident à utiliser, ce qui est bien dommage car leur catalogue est fort intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus