Bloui s’ennuie

Le temps ne se déroule pas à la même vitesse que mon esprit et du coup je me retrouve avec de grands espaces vides entre les mains, à attendre je-ne-sais-quoi dans une hébétude totale.

J’ai bien essayer de meubler ces vides en faisant lavage, promenades, lectures, folies, etc. J’ai même noirci plusieurs feuillets de mon écriture irrégulière et compacte afin de m’avancer dans mes synthèses d’herboristerie mais le soleil est encore dans le ciel après tout ça.

Ne me reste qu’à immerger mon corps dans une eau savonneuse bien chaude et laisser mon esprit briser ses barrières et traverser dans d’autres sphères question de philosopher sur les forces de l’univers et travailler sur les idées de textes qui sont coincées dans l’embouteillage de mes pensées.

Grands dieux que je m’ennuie, sortez-moi de moi !

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *