Alors qu’Éole souffle contre ma fenêtre

Je viens de découvrir que lundi est un jour férié (patriotes de la reine du dollars, ou quelque chose du genre :lol: ). Je travaille quand même, mais j’aurai un léger bonus monétaire, youppi.

Et d’ici là, trois petits jours de congé en ligne. J’espère que la température sera assez clémente (ou au moins pas trop froide) pour me permettre de m’éxiler un peu dans le monde extérieur. Et j’ai de la laine à m’acheter, car je me tricote un sac, ma bourse étant trop usée et trop petite et les magasins n’ayant rien pouvant combler mes attentes. J’ai aussi une jupe en patchwork sur mes aiguilles et deux chandails qui attendent depuis des mois de se faire peindre (tiens, en allant chercher ma laine, je ferai un détour chez Omer, pour prendre quelques pots de peinture pour textiles).

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *