Auto-vampirisme

Sous la lame effilée, le liquide écarlate jaillit brusquement, coule sur la chair pâle en se mélangeant à la mousse savoneuse et marque l’émail défraîchit de taches rosâtres.

Ce matin, j’ai goûté mon propre sang à coups de langue rapides.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus