Il y avait un beau vent frais qui entrait dans l’appart…

…du mauvais côté ! Dans le salon, c’était bien chaud, même avec le petit ventilateur. Chaleur quand même supportable, sauf que j’avais placé des circulaires par terre pour protéger le plancher de bois franc (vous me connaissez, j’ai la gaffe facile) et chaque fois que je m’agenouillais pour peindre un bas de mur, lesdits circulaires me restaient collés sur les jambes. Parlant de gaffe d’ailleurs, j’ai évidemment mis le pied sur le bâton servant à mélanger la peinture, mais c,était heureusement mon seul dégât, je n’ai pas botté le gallon de peinture ou rien de dramatique dans le même genre.

Je ne peux que faire l’éloge de la peinture Boomerang, peinture recyclée offerte à un coût plus qu’abordable (je l’ai payée 11,36$ chez Rona l’entrepôt !). La première couche était étrangement transparente mais la deuxième est venue couvrir à la perfection et le jaune blé est magnifique (c’est sûr que comparé au rose dégueu de la pièce à l’origine….) même la causeuse à motif de fruits est mise en valeur (ce qui ne m’empêchera pas de la recouvrir d’une jeté, parce que tsé, un motif de fruits…).

Bref il me reste à placer mes trucs dans la pièce, recouvrir la causeuse et placer un rideau entre le salon et la chambre (pour séparer les pièces lorsque j’aurai des visiteurs pour la nuit).

Qui se ressemble...

Une réponse à Il y avait un beau vent frais qui entrait dans l’appart…
  1. Louis-Thomas Répondre

    Hum intéressant cette peinture. Reste à voir si elle vire pas au bleu avec les années ou si elle absorbe pas la fumée des clopes de tes voisins :P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *