Une mère poule qui dort dans mes entrailles

Ce matin, pour la première fois depuis qu’on habite ensemble, Ludo a décidé de faire un sprint pour sortir dehors en même temps que moi. Pas qu’il n’a pas le droit d’y aller, au contraire, il venait d’y passer plus d’une heure et je croyais qu’il était en mode sommeil pour la journée.

En même temps, il a choisit le pire moment pour jouer à ce petit jeu : je me débattait pour sortir le bac de recyclage en faisant plein d’autres choses, donc je ne pouvais pas l’attraper rapidement, et je quittais pour la journée. J’ai bien tenté de le rattraper, j’ai même rampé sous des balcons et entré dans des cours privées, mais môsieur avait décidé qu’il se sauvait de moi et c’est le coeur gros que je l’ai laissé dehors pour la journée.

J’ai passé la journée à surveiller l’heure, j’ai presque couru en sortant du métro, convaincue qu’il serait en petite boule sur mon balcon, heureux de retrouver la chaleur et son bol de croquettes. Mais en arrivant : rien. Je me fais à souper, je le surveille, rien. Je vais lire mes courriels et mes fils rss en gardant un oeil sur la fenêtre. Toujours rien. Les larmes commencent à me monter aux yeux alors que mon imagination folle s’imagine des scénarios horribles et que ma raison tente de la calmer en lui rappelant qu’il a survécu 2 mois et demi dehors, ce n’est pas 10 heures qui vont l’impressionner. Mon coeur s’en mêle en répliquant qu’il a toujours faim lorsque j’arrive à la maison, pourquoi il n’est pas en train de miauler à pleins poumons pour entrer, hein, hein ???

C’est finalement lorsque je m’étais décidé à parcourir le voisinage jusqu’à ce que je le retrouve mort ou vif qu’il est apparu. Assis sur le coin de la clôture, à regarder d’un air méfiant par la fenêtre, lorsque j’ai ouvert la porte il a couru pour entrer comme d’habitude. Pas trop affamé (ma panique m’a fait oublié que c’est le soir des poubelles, il aurait survécu sans mourir de faim :P ), pas de nouvelles traces de combat félin, il empeste l’autoroute, sans doute à cause d’une journée passée à dormir sous une galerie mais je sens que cette nuit il dormira dur (il a déjà commencé), sans faire chier le peuple à 5hres du matin comme il le fait souvent dernièrement.

Finalement c’est une bonne chose de le laisser sécher dehors, si ce n’était pas de l’inquiétude qui va avec.

Qui se ressemble...

5 réponses à Une mère poule qui dort dans mes entrailles
  1. Blogueuse Cornue Répondre

    Belle m’a fait le coup à deux reprises, dans deux quartiers différents. La première fois, elle venait tout juste d’arriver dans cet appartement – elle avait été élevée par une autre famille. J’avais peur qu’elle se perde car c’était tout nouveau pour elle. Eh non, le voisin d’en bas l’a entendue miauler sur son balcon après environ deux jours. La même chose s’est reproduite environ deux ans plus tard, elle s’est enfuie pour revenir au bout de deux jours, attendant bien sagement devant la porte d’entrée. J’avoue que je la surveille, celle-là, elle a une âme de fugueuse…

  2. Mymy Répondre

    C’est dur pour les nerfs ces fugues. Ils ne se rendent pas compte qu’il pourrait vraiment leur arriver quelque chose.

    Dans mon cas, je reprends mon habitude d’ouvrir une porte à la fois, quitte à rester coincée entre les deux avec mon bac.

  3. Une Fille & La Toile Répondre

    L’hiver arrive… Sûrement que, comme tout le monde, elle a besoin de profiter un peu de l’air frais ! :D

  4. Mymy Répondre

    Nah, dans mon cas c’est une de ses crises d’ado, il m’énerve lorsqu’il fait ça, j’ai vraiment l’impression d’avoir un garçon de 14 ans dans mes pattes, un peu plus et il me lâche un « rapport…. »

  5. Une Fille & La Toile Répondre

    :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *