4 juillet : Musique et météo

Lors du déluge de la veille (mentionné précédemment), mon vieux parapluie a rendu l’âme lorsque l’eau s’est mise à traverser son tissu (on peut dire ici que j’use mes chose jusqu’à la corde, oh que oui). J’avais donc décidé le lendemain de ne pas m’encombrer de sa dépouille, décision que j’ai quand même regretté car l’après-midi a été un mélange de pluie forte, soleil brûlant et vents froids. Et je n’avais qu’un t-shirt, uh-uh…

Le plan de l’après-midi était simple : La Fanfare du Belgistan, Gadji-Gadjo, La Fanfare du Belgistan (ce 2e spectacle a été annoncé à la dernière minute), Gadji-Gadjo. Je suis une maniaque, je sais.

Je vais sauter le passage sur Gadji-Gadjo car je n’ai rien à dire de plus que la dernière fois : 2 prestations géniales, encore très différentes, une sous une forte pluie, l’autre au milieu de la foule car la scène n’était pas disponible. Les deux fois, le groupe a réussit à attirer le soleil.

La fanfare du Belgistan (http://www.myspace.com/belgistan)

Fan des Ogres de Barback, je connais la Fanfare depuis sa participation à l’excellent album Terrain vague. On se rappellera d’ailleurs du temps que j’avais passé à les chercher des les rues que Québec il y a deux ans. À cette époque, je n’avais pu voir que 3 chansons, j’avais donc ici une chance en r de me reprendre.

La Fanfare du Belgistan - 1La Fanfare du Belgistan - 4
La Fanfare du Belgistan - 12La Fanfare du Belgistan - 6

Que dire de plus que ce groupe belge est à voir absolument ! Des harmonie parfaites, un mélange de percussions, cuivres et vents, des arrangements réglés au quart de tour. La foule a été difficile à faire levée mais ils ont tout de même réussit. Et leur deuxième album (surprise ! un nouveau disque !) s’est vendu comme des petits pains chauds après chaque performance (bien sûr j’en ai adopté un :) ). Le groupe a joué toute la semaine au festival, j’espère qu’ils avaient apporté suffisamment de disques dans leurs valises.

La Fanfare du Belgistan - 16

Les musiciens sortaient à peine (ou presque) de l’avion samedi, malgré la fatigue ils ont tenus le coup pour leurs deux spectacles. Les autres jours étaient peut-être même plus énergiques mais d’autres engagements m’ont empêché d’y retourner (ménage, boulot, ce genre de trucs passionnants).

À venir : la magie de Patrick Watson.

Qui se ressemble...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Pour recevoir un message à chaque nouvelle mise à jour, vous pouvez vous abonner en inscrivant votre courriel ci-dessous.
Un fil RSS est également disponible.

Les plus lus